Mars 2020 depuis le Pic du Midi

Les oppositions1de Mars, position où les deux planètes sont au plus proche, reviennent tous les deux ans. L’opposition de Mars 2020 promettait d’être exceptionnelle avec un diamètre de Mars de plus de 22,4’’2 à son maximum le 13 octobre. C’est certes un peu moins qu’en 2018 (plus de 24’’) mais toute la surface de Mars était alors masquée par une tempête de sable qui dura quasiment durant tout le rapprochement.

Alors en ces mois d’octobre et de novembre 2020, chaque amateur de planètes a fourbi ses instruments et se tenait prêt…!

Un prochain article rendra compte de la moisson d’images des membres de la SAT sur leurs divers instruments, mais en attendant cap sur les Pyrénées!

Arrivés à La Mongie, prenons le téléphérique et après un changement de cabine à mi-parcours, arrivée spectaculaire à 2800 mètres d’altitude….

On connait bien certains instruments du Pic du Midi, et en particulier les deux mètres de diamètre du plus grand télescope de France, le Télescope Bernard Lyot.

On connait aussi le fameux coronographe3 du Pic, mais on connait sans doute un peu moins le vénérable télescope de 1mètre de la coupole voisine…

Installé en 1963, ce télescope, dont l’optique fut fournie par les américains (miroir de 106 cm), a principalement cartographié la Lune pour déterminer avec précision les sites d’atterrissage possibles des missions Apollo.  Équipé de caméras CCD, il est actuellement destiné à l’étude des planètes et objets du système solaire. 

Une équipe réunie autour de François Colas (que l’on connait bien en Touraine, pour être l’artisan du projet FRIPON ) de Thierry Legault (photographe émérite) et de Jean-Luc Dauvergne (Rédacteur en chef de Ciel et Espace) a passé deux périodes au Pic autour de l’opposition pour obtenir des images qui rivalisent avec celles de Hubble !

En voici quelques unes, obtenues au foyer Cassegrain4  du télescope,

D’abord les deux images sans doute les plus abouties, obtenues dans la nuit du 30 octobre et le surlendemain 1er novembre, durant une accalmie de la turbulence, car même au Pic, il faut savoir attendre le bon moment…

 Captation avec une « simple » caméra ASI 224c, mais à 17,5 mètres de focale ….!!!!!

Les logiciels utilisés sont des classiques, FireCapture, AutoStakkert 3 ou WInJupos….

Les détails y sont incroyables et sur la  deuxième image, Valles Marineris5 s’y révèle avec ses ramifications….

L’ensemble des images réalisées durant le séjour permettait de couvrir l’intégralité de la surface de Mars et Jean-Luc Dauvergne s’est alors attelé à la réalisation d’un planisphère complète de la planète, couvrant toutes les latitudes.

Après 30 heures de traitement, pour fusionner les différentes images, le résultat est époustouflant….

A partir du planisphère et moyennant quelques heures supplémentaires il était possible d’obtenir, une rotation complète de la planète, visible sur Youtube:

https://www.youtube.com/watch?v=In5Km9LGPE0&feature=emb_logo

Enfin, avec quelques heures de travail supplémentaires, Thierry Legault, fan de 3D, proposait la rotation compète de Mars, en deux versions,

– Croisée

https://www.youtube.com/watch?v=VJT8DM47tDY&feature=emb_logo

– ou Droite

https://www.youtube.com/watch?v=dJN25tpuqFg&feature=emb_logo

Toutes les images sont à retrouver sur les liens suivants:

https://www.webastro.net/forums/topic/188276-rotation-complète-de-mars-avec-le-t1m-du-pic-du-midi-utilisé-par-f-colas-et-thierry-legault/

https://www.webastro.net/forums/topic/187991-mars-le-30-octobre-au-1m-du-pic-du-midi/?tab=comments#comment-2829081

Pour montrer l’impact qu’a eu ce travail dans le monde des planéteux, une version en anglais.:

https://www.dpreview.com/news/5992028327/video-astrophotographer-jean-luc-dauvergne-creates-stunning-global-map-of-mars

Enfin, cerise sur le gâteau, l’Apod6, sur le site de la Nasa:

https://apod.nasa.gov/apod/ap201120.html

Prochain rendez-vous martien au Pic….dans deux ans….

Jean-Louis DUMONT | 27 Novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© SOCIETE ASTRONOMIQUE DE TOURAINE 2022 – Tous droits réservés