Edition 2016

NUITS ASTRONOMIQUES DE TOURAINE IVeme EDITION

NAT2016

Retrouvez le programme en fin de page.

Les trois premières éditions ont inscrit ce rendez-vous dans le paysage des rencontres astronomiques.
Les NAT 2016 offriront comme chaque année, aux astronomes amateurs individuels et aux clubs d’astronomie quatre journées pour partager le plaisir d’observer et échanger sur les pratiques, les matériels, les savoir-faire de l’astronomie amateur.
Du jeudi au dimanche matin seront proposés des exposés, des conférences, des débats, des présentations de matériel, des ateliers et bien sûr des temps d’observation tant avec le matériel apporté par les participants qu’avec les instruments de la SAT et en particulier les deux télescopes de 400mm installés dans les coupoles de l’observatoire.
L’Observatoire de Touraine accueillera les participants dans une vaste clairière entourant les coupoles, à 25km au sud-est de Tours.
Il est possible de camper sur le site d’observation et des hébergements en gîtes ou chambres d’hôtel sont également possibles.
Un village regroupera exposants, associations, barnums pour les conférences et les ateliers et traiteur.
Le traiteur installé sur le site durant toute la manifestation proposera des repas à un tarif modique.
Les thèmes retenus pour les exposés, ateliers, débats concerneront toutes les formes de l’astronomie amateur ainsi que des sujets présentés lors de conférences par des astronomes professionnels.
Le pré-programme des Nuits Astronomiques de Touraine est en cours d’élaboration et sera communiqué prochainement.

Programme des NAT 2016:

Jeudi 5 mai
14h30, Collimation d’un SC, avec une étoile artificielle, Eric Marie
16h Météorologie, comprendre les prévisions, MétéoFrance Tours
18h, Observer Mars , Christophe Pellier, Commission planétaire de la SAF
20h30, Le bilan de Rosetta , Nicolas Biver, Observatoire de Paris
Vendredi 6 mai 
11h, Table ronde, les clubs d’astronomie aujourd’hui, projets, réseaux,…
14h, Atelier Photo planétaire, David Domine
15h,Nettoyage miroir, Eric Marie
16h, Informations dans l’image, perspectives photométriques et astrométriques en amateur, M.Audejean, Astronomie en Chinonais
17h, Préparer un voyage à l’étranger, Pierre Strock, club Magnitude 78
18h, La révolution des nouveaux capteurs, Philippe Bernhardt, AIP
20h30, La matière Noire, Richard Taillet, Université de Savoie,
Samedi 7 mai
10h30, Lutte contre la pollution lumineuse, Où en est-on…? Thierry Bonnin, Anpcen
11h30, Inauguration officielle
14h Rénovation d’une lunette ancienne, Fabrice Descharles
14h, Comprendre la relativité en animant soi-même l’espace-temps, Eric Marie
15h, Initiation à la Spectro, Pierre-Jean Mercier, SAT
16h, Datation d’évènements astronomiques, Pierre le Cam, SAT
17h, Un Observatoire en Remote, Jean-Luc Gangloff
18h, Géologie des astéroïdes , Patrick de Luca, Université de Tours
20h30, Les ondes gravitationnelles, Loïc Vilain, LMPT, Tours
Dimanche 8 mai
Echanges, débats, Bilans,……

En bonus cette année:

Lundi 9 mai à partir de 11h ….Transit de Mercure….!!!!!!
Tous les jours
Ateliers proposé par le Moulin de Blandé :
  • – Test de matériel
  • – comparaison de matériel,

Astroc, la braderie de l’Astro

  • – Circuit de randonnée,
  • – Planétarium
  • – village des exposants et partenaires
(Astronomie Magazine, Moulin de Blandé, Anpcen, )
Et l’observation chaque jour à partir de 22h….et l’observation solaire dans la journée

Présentation des conférences et ateliers

 

Météo France Tours

Météorologie, comprendre les prévisions,

Météo-France est un établissement public qui a pour mission principale la sécurité des personnes et des biens face aux phénomènes météorologiques sensibles. L’établissement s’efforce donc de développer son savoir-faire dans le domaine de l’Observation, de la Prévision et de la Climatologie.

Lors de cette présentation, nous aborderons l’évolution des modèles de prévision, liée en particulier à l’augmentation des capacités de calcul. Nous détaillerons aussi les nouveaux outils d’observations automatiques comme les satellites et radars de pluies nouvelle génération, les capteurs de temps-présent, les visibilimètres…

Grâce à ces perfectionnements techniques, la qualité des prévisions du temps ne cesse de progresser. Mais la notion de probabilité et d’incertitude demeure, en particulier pour les échéances lointaines, ou les phénomènes locaux.

Via son site internet ou par des services spécifiques, Météo-France met à disposition de tous ses données et son expertise, que l’on soit amateur ou professionnel dépendant de la météo.

 

 

Richard Taillet

La Matière Noire

« Depuis de nombreuses décennies, les astronomes sont confrontés à une énigme fondamentale : ils détectent dans l’univers, par des moyens  indirects mais très convaincants, une très grande quantité de masse qu’ils ne parviennent pas à observer directement. On l’appelle « matière noire ». De nombreuses hypothèses sont proposées pour résoudre cette énigme. Cette conférence présentera plusieurs facettes du problème de la matière noire et quelques-unes des pistes envisagées pour le résoudre.

Elle sera suivie d’une interaction avec le conférencier, en forme de dialogue. »

 

 

Loic Villain

Les Ondes Gravitationnelles

À l’écoute des ondes gravitationnelles »

Près d’un siècle après leur prédiction théorique par Einstein, les ondes gravitationnelles viennent d’être détectées directement. Vibrations du « tissu spatio-temporel », elles sont émises par certains des phénomènes les plus violents qui ont lieu dans l’Univers : fusion de trous noirs, d’étoiles à neutrons ou encore supernova gravitationnelle. Cet exposé reviendra sur les propriétés des ondes gravitationnelles, sur leurs sources, sur leur détection, ainsi que sur leur intérêt en astrophysique et en physique fondamentale.

 

 

Maurice Audejean

Informations dans l’image, perspectives photométriques et astrométriques en amateur.

Pour nombre de personnes, l’image ne se résume qu’à l’aspect visuel. Or, des d’informations restent ainsi ignorées. Loin d’être exhaustif, on rappellera quelques détails à ce sujet.

À partir de l’image, les mesures photométriques et astrométriques, on peut apporter sa contribution à l’astronomie. Parmi les objets dont l’éclat est mesurable, les étoiles variables sont intéressantes. Que ce soit avec la CCD ou les APN, des mesures sérieuses peuvent alimenter les bases spécialisées.

D’autres objets, tels que les astéroïdes, offrent des courbes très variées selon leurs propres caractéristiques. Leurs mesures peuvent aboutir à des déterminations en 3D.

Les supernovae, novae, comètes sont aussi de bonnes cibles. Et c’est sans oublier les exoplanètes dont les transits sont détectables avec les moyens d’amateur.

Quant à l’astrométrie, c’est un activité souvent complémentaire à la photométrie, en particulier avec les comètes et les astéroïdes. En outre, les astéroïdes occultent parfois des étoiles, constituant un sujet d’observation également à la portée des amateurs.

Enfin, de manière plus ludique, on donnera un aperçu sur la mesure d’étoiles multiples.

 

 

Eric Marie

Comprendre la relativité en animant soi-même l’espace-temps

Le temps et l’espace sont des notions si familière que nous considérons qu’elles vont de soi . La théorie de la relativité a totalement boulversé ces deux concepts: l’écoulement du temps peut ralentir, deux personnes peuvent vieillir à des rythme différents, la vitesse de la lumière est une limite infranchissable et la distinction entre passé, présent et futur n’est qu’une illusion de la réalité.

L’atelier va vous permettre de décrypter et comprendre ces phénomène grâce à des  exemples de représentations d’un monde « réel  » en une ou deux dimensions. vous découvrirez ainsi leur espace-temps respectif d’une dimension supérieure. par groupe de 2 ou 3 vous disposerez d’une feuille opaque percée d’une fente qui vous permettra de comprendre de façon visuelle et intuitive les aspects les plus troublants de la relativité.

 

Patrick De Luca

La Géologie des Astéroïdes

Les astéroïdes sont des petits objets du système solaire en orbite autour du Soleil. Ils sont abondants à l’intérieur de deux ceintures, l’une située entre Mars et Jupiter et baptisée « ceinture principale » à laquelle nous nous intéresserons, l’autre, au delà de Neptune, constituée de corps riches en glaces, nommée « ceinture de Kuiper » et beaucoup moins bien connue.Quelle est l’origine des astéroïdes, quelles sont leurs formes, de quoi sont-ils composés, présentent-ils des différences et comment ont-ils évolué ? A ces questions d’ordre théorique s’en ajoutent aujourd’hui d’autres qui nous concernent de plus près : les astéroïdes renferment-ils des minerais exploitables et surtout représentent-ils un danger pour l’humanité ?

Les commentaires sont fermés