Météorite : témoignage et découverte

Comment témoigner après l’observation d’un météore ?

Allez sur le site de Vigie-Ciel et cliquez sur « J’ai vu une grosse étoile filante ». Un questionnaire vous est proposé, accompagné de quelques conseils à lire avant de le remplir. Si vous avez des difficultés cliquez sur la version simplifiée.

L’observation d’un bolide surprend. Plusieurs témoins peuvent relater des choses différentes, parfois complémentaires. Si vous êtes accompagné, notez le nom des autres témoins et leurs coordonnées. Entrainez-vous avec des étoiles filantes. Repérez l’endroit et l’heure exacts où a été faite l’observation (point GPS avec votre portable) ainsi que la durée du phénomène en secondes. Si vous n’êtes pas familier avec les étoiles et les constellations, indiquez la direction dans laquelle a été vu le météore (vers le sud, vers un repère connu, etc.) et sa hauteur (par rapport aux arbres, à des toits, etc.). Notez la direction de son déplacement (du sud vers le nord ou de tel repère vers tel autre). Indiquez les couleurs éventuelles dans l’ordre de leur apparition, la fragmentation éventuelle, les sons entendus pendant ou quelques minutes après le phénomène lumineux.


Comment reconnaitre une météorite ?

Une météorite tombée récemment possède généralement une couleur noire qui est celle de sa croûte de fusion. Fine, elle mesure moins d’un millimètre en général à quelques millimètres plus rarement. Si elle est cassée la couleur de la roche, sous la croûte, est différente (très souvent beaucoup moins sombre que la croûte de fusion). La météorite montre des faces planes sur lesquelles on observe des dépressions faisant penser à des traces de pouces sur de la pâte à modeler, on les nomme “regmaglyptes“. Les angles sont émoussés, arrondis. Les météorites semblent plus lourdes que les roches terrestres de même taille (plus dense) car elles contiennent souvent du fer ; elles présentent très exceptionnellement des bulles à leur surface.

ATTENTION: il est extrêmement important de ne pas tester la présence de fer dans la météorite avec un aimant (ou tout appareil magnétique ou électromagnétique de type smartphone) qui risque d’endommager à coup sûr le magnétisme de la météorite dont les résultats seraient alors faussés.

Si vous pensez avoir trouvé une météorite vous pouvez demander une expertise au Muséum National d’Histoire Naturelle : Formulaire d’identification d’une météorite potentielle .

Météorite d’Ornans (25)

Comment participer à une battue ?

                       Dans le cas où une chute de météorite aura été signalée dans la région et où le lieu de la chute aura été calculé, vous serez contacté si vous nous avez donné vos coordonnées . pour participer à une battue. Des autorisations auront été demandées aux propriétaires des terrains. Un protocole de recherche et de récolte vous sera fourni et on vous demandera de le signer.


Comment rechercher et recueillir des météorites ?

                       Dans notre région les météorites se distinguent des roches terrestres par leur couleur noire qui est celle de leur croûte de fusion. En raison de la végétation souvent abondante elles peuvent être difficile à trouver. Si vous pensez être en présence d’une météorite, n’y touchez pas, contactez-nous, prenez des photographies et notez les coordonnées GPS si vous avez un portable. Utilisez un sac en plastique muni d’un zip (sac congélation), placez la météorite dans le sac sans y toucher et fermez-le. Inscrivez au feutre sur le sac ou sur un papier que vous y glisserez votre nom et les coordonnées GPS.

retour menu.