Les N.A.T.- J+3 (Samedi)

Publié par hal9000 le

Samedi 31 Mai, dernière grande journée marathon… Les N.A.T. c’est du sérieux, les participants montrent déjà un état de fatigue avancée. Certains pensaient peut-être passer des vacances cool à siroter des téquilas les doigts de pieds en éventail, il n’en est rien.

La journée débute avec l’intervention de Thierry Bonnin de l’ANPCEN ( Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes). Notre ami et membre de la SAT était en terrain conquis. Il est en effet inutile de convaincre un astronome des bienfaits des nuits sans lumière mais au-delà de l’activité des astronomes, ANPCEN milite également pour l’environnement (animaux nocturnes et flore) ainsi que pour l’économie en terme d’énergie. Une association qui mérite à coup sûr une oreille plus attentive.

Les N.A.T. ne sauraient exister sans ses organisateurs, ses intervenants et ses participants bien sûr mais elles n’auraient pu être ce qu’elles sont sans le concours actif de la commune de Tauxigny, du Conseil Général d’Indre-et-Loire et sans la participation du journal « Astronomie Magazine ». Ce fut donc au tour de leurs représentants respectifs, Mr Claude Leroux, adjoint au Maire de Tauxigny, Carine Souplet pour Astronomie Magazine puis Pierre-Jean Mercier Vice-Président de la Société Astronomique de Touraine, de prendre la parole puis se fut le vin d’honneur.

Le début d’après-midi reprend avec la seconde partie sur la spectroscopie avec David Antao : Le traitement de l’image après une première partie consacrée hier a la prise de vue du spectre.

Vient l’atelier d’Eric Marie (Skyvision) sur le nettoyage d’un miroir et sur la collimation. Certains y ont découvert comment démonter, nettoyer et remonter un miroir sans l’endommager et une méthode permettant le réalignement délicat de l’ensemble des optiques : la collimation.

Carine Souplet (Astronomie Magazine) a, quant à elle, présenté la partie artistique mais néanmoins très sérieuse du dessin astronomique. C’est en réalité un domaine de l’astronomie amateur qui se révèle être très complet. C’est aussi la première des techniques depuis l’antiquité qui a permis de représenter le plus fidèlement possible ce qui était observé. Lorsqu’elle est maîtrisée, cette technique apporte autant de détails que la photo astro.

Ensuite, de nouveau, la parole est à David Antao pour nous présenter sa troisième et dernière partie sur la spectroscopie. Cet exposé nous a présenté l’histoire de la spectroscopie depuis Newton jusqu’à aujourd’hui. David nous a ensuite expliqué en détail la nature des raies spectrales, raies d’absorption ou de diffusion. Une présentation complète afin de refermer ce grand chapitre sur la spectroscopie.

C’est Régis Le Cocguen, Technicien à l’observatoire de Meudon-Paris, spécialiste du soleil, qui clôture cette 2ème édition en passant en revue les dernières connaissances sur notre étoile : Cycle du soleil, les « couches » qui le composent, les granulations, les éruptions solaires et leurs formations, les différentes longueurs d’onde d’observation et leurs intérêts. Puis Régis nous a présenté ses travaux avec le spectrographe à la tour solaire de Meudon. Une vision de notre soleil très spectaculaire.

Et puis le Graal, enfin. Un ciel dégagé, sans aucun nuage, une voie lactée visible dans le Cygne à l’Ouest, la récompense de ce long week-end, une nuit complète à observer. Tous les instruments étaient à la fête. Pour nous à l’observatoire se fut une nuit exceptionnelle notamment par la présence d’instruments tout à fait particuliers qui nous ont offert une vision de notre univers complètement différente de ce que nous observons habituellement. Un moment particulièrement savoureux.

Voici quelques photos:

Catégories : Vie du club

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.