Les ondes gravitationnelles d’Einstein chez vous

Beaucoup ont deja entendu parler des projets comme « folding@home » ou encore « seti@home » pour ne citer que les plus connus, pour d’autre ces projets ne signifient absolument rien, alors kézako?

Les projets @home (prononcez [atom]) sont issus de la recherche afin de mener a bien des études ou projets. L’idée est d’une simplicité enfantine: sensibiliser toute personne à un projet scientifique disposant d’un ordinateur afin d’utiliser les ressources inexploitées du processeur. L’un des tous premiers à utiliser ce système fut « folding@home », ce projet installait donc un petit programme sur n’importe quel ordinateur Windows et Mac téléchargeait un morceau de la base de données et calculait toutes les possibilités qu’une protéine avait de se plier « folding » afin de découvrir la résultante pouvant être a l’origine d’une dégénérescence donnant lieu a des cellules malades de type cancer ou autre, et de renvoyer le résultat final vers la base de données créant ainsi un supercalculateur a travers le monde a moindre frais . Bien que lancé en Octobre 2000 ce projet existe toujours, preuve que le nombre de possibilités pour une protéine est gigantesque. ( seti@home quand à lui est un projet qui analyse les émissions radio qui se baladent dans l’espace afin d’y déceler une quelconque forme de vie intelligente, chacun se fera son idée sur le sujet)

Mais revenons à Einstein, ou plutôt le projet « Einstein@home » de quoi s’agit-il? le principe reste exactement le même que pour « folding » sauf que cette fois on cherche à déceler des ondes gravitationnelles.

Que sont ces ondes gravitationnelles? Il s’agirait bien souvent de la combinaison de deux astres hyper massifs tournants l’un autour de l’autre (trou noir et étoiles à neutrons principalement) et dont la « danse » génère des vibrations dans la courbure de l’espace-temps seuls des corps massifs capables d’accélérations phénoménales sont capables de créer de telles perturbations, Einstein en avait prédit l’existence grâce à la relativité générale, d’où le nom du projet. L’un de ces phénomènes a pu être repéré dans la nébuleuse du crabe (rayons X) :

crabe-pulsar

La quête ultime, le calice, serait de déceler ces ondes au niveau du fond diffus cosmologique ce qui serait alors l’une des découvertes majeures de la cosmologie moderne, grâce au satellite « Planck » qui a sondé le fond de l’univers pour nous offrir l’une des plus belles images de l’astronomie moderne que l’on peut aujourd’hui considérer comme « définitive »:

fond_diffus_planck_2013

Les scientifiques pensent pouvoir déceler dans ces fluctuations extrêmement faibles de température des traces de ces ondes gravitationnelles issues du Big-Bang:

ondes_gravitationnelles_planck

 

Carte de polarisation révélant la présence d’ondes gravitationnelles – Observatoire BICEP2 – Mars 2014

Planck devrait fournir une première carte global de la polarisation du rayonnement cosmologique à l’automne 2014.

Voila donc, à quoi sert ce projet « EINSTEIN@home ». Si l’aventure vous intéresse et que vous souhaitez prendre part, il vous suffit de télécharger le fichier d’installation pour windows 64bits, ou celui-ci pour les versions windows 32bits (faites « touche windows » + « pause » pour connaitre votre version). Les adeptes de la pomme ne sont pas oubliés puisqu’il existe également pour Mac OS 10.4 un petit fichier à télécharger et à installer.

Un tutoriel est disponible directement en français sur le site de l’Alliance Francophone – site dédié au calcul distribué via BOINC.

Vous y trouverez également une page explicative sur le principe de EINSTEIN@home.

 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.