Retour sur un phenomene rare….à l’echelle humaine

Il y a un peu moins de 2 ans Venus nous gratifiait d’un passage entre nous et le soleil presque sur le plan l’écliptique.

Petit rappel: le cycle du transit de Venus se répète tous les 243 ans avec des séquences définies par périodes paires de 8 ans espacées par 2 grandes périodes de 121,5 et 105,5 années….bon je vous sens perdu, en détail cela donne un 1er transit puis un 2nd 8 ans plus tard, un 3 eme 121,5 ans plus tard, le 4 eme 8 ans après, le 5 eme 105,5 années plus loin etc. 8-121,5-8-105,5-8-121,5- etc….

Nous Hommes, avons eu la chance par 2 fois au XXeme siècle de voir ce transit en 2004 et le dernier en 2012. C’est pour cette raison que dans notre vie d’homme nous ne pourrons plus revoir ce phénomène d’ici 2117.

Je vous propose donc de revoir ce phénomène avec une vidéo en haute définition, en gardant a l’esprit que les protubérances en arrière plan sont a environ 100 millions de km et que venus est jumelle de la Terre en taille!

Encelade est vivant !!

Europe n’est plus seule, le satellite de Jupiter qui était jusque là le seul en théorie à la candidature de la « vie extraterrestre » vient d’avoir un petit frère avec Encelade.

Tout comme Io et Europe, Encelade subit également les forts effets de force gravitationnelle de Saturne. Alors que Cassini (la sonde) nous a révélé la présence de geysers de glace il y a quelques années, c’est maintenant au tour d’une équipe de scientifique de faire des révélations.

Encelade_geysers_contre_jours

Voici ce que rapporte l’article de Futura-science:

« Une équipe emmenée par Luciano Iess (université La Sapienza de Rome) a entrepris de décrire la structure interne de cette lune entièrement recouverte de glace (la température extérieure est en moyenne de -200 °C). Voici ce qu’ils ont observé : « les mesures de Cassini ont montré une anomalie de gravité négative au pôle sud, qui n’est cependant pas aussi grand que la profonde dépression détectée par la caméra à bord », résume le professeur Iess, qui vient de publier les résultats des recherches de son équipe dans la revue Science« La conclusion est qu’il doit y avoir un matériau plus dense en profondeur qui compense la masse manquante : très probablement de l’eau liquide, laquelle est 7 % plus dense que la glace. » Il affirme que « l’ampleur de l’anomalie nous a donné la taille du réservoir d’eau ». Leur enquête a permis de déduire qu’un océan (ou un lac) occupe cette région polaire sous une épaisseur de glace de 30 à 40 km. Sa profondeur atteindrait 10 km.

Encelade_decoupe

À l’instar de Jupiter avec Europe (3.120 km de diamètre), la forte attraction gravitationnelle de la géante Saturne sur Encelade est sans doute à l’origine de cette poche d’eau liquide aussi vaste que le lac Supérieur. Les forces de marée malaxent et chauffent son noyau, de sorte que l’eau est durablement maintenue à l’état liquide. Bien entendu, cela offre de précieux réservoirs à d’éventuelles formes de vie (microbienne ou autre), un abri — ou un havre où y prospérer — de plus, encore inconnus voici dix ans. « La matière éjectée du pôle sud d’Encelade contient de l’eau salée et des molécules organiques, ingrédients chimiques de base de la vie », nous rappelle Linda Spilker, chercheuse au JPL pour la mission Cassini. Ainsi, « leur découverte étend notre vision des « zones habitables » à l’intérieur de notre Système solaire et des systèmes planétaires d’autres étoiles ». La quête ne fait que commencer. »

Notre système solaire est décidément plein de surprise, alors que Curiosity semble tordre définitivement le cou à la vie martienne (même cellulaire) c’est sur Europe et maintenant Encelade que ce tournent les espoirs.

A suivre.

3 – Le Soleil est vivant

mort du SoleilLe soleil est vivant, il est né et il mourra !

La naissance du système solaire remonte à un peu plus de 4,5 milliards d’années.

L’explosion de super novæ massives a déstabilisé un fragment d’un nuage dense de matière interstellaire (hydrogène pour plus de 90%) qui a commencé à s’effondrer sous son propre poids (sous l’effet de la gravitation) dans un des bras spiraux de notre Galaxie.

Au centre de ce nuage la matière est devenue de plus en plus dense et chaude, et finalement lumineuse (protoétoile). L’ensemble étant en contraction la somme des chocs entre les corpuscules de gaz a engendré un mouvement de rotation.

La température est alors devenue suffisante (15 millions de degrés!) pour déclencher la fusion nucléaire de l’hydrogène et créer l’étoile que nous connaissons (enfin presque, car à cette époque le soleil était très turbulent instable et son rayonnement ultra-violet 10 fois plus important.

Autour de l’étoile, dans un disque, se sont formées les planètes par accrétion progressive de petits corps.

Aujourd’hui le soleil devenu stable « brûle » chaque seconde 600 millions de tonnes d’hydrogène transformé en énergie et en hélium.

Quand le soleil aura consommé la totalité de son hydrogène (dans 5,5 milliard d’années) les réactions nucléaires s’arrêteront et la gravitation redeviendra prédominantes augmentant la température et la luminosité de l’étoile en son centre. Par contre cette luminosité (correspondant aux jets d’énergie sous la forme de photon) créera une pression sur les couches externes qui se refroidiront et se dilateront pour transformer le soleil en géante rouge dont le diamètre atteindra l’orbite de Jupiter.

Ensuite, après s’être débarrasser de son enveloppe gazeuse qui formera une nébuleuse planétaire, le noyau du soleil pas assez massif pour s’effondrer indéfiniment (trou noir) se contractera en un objet très dense (une tonne par cm3) de la taille de la terre: Une naine blanche qui s’éteindra lentement dans l’infini étoilé et peut-être sous le regard attendri de quelque humain exilé dans un autre système planétaire plus accueillant.

Si important soit-il pour l’humanité, il nous faut convenir que le Soleil n’est qu’une étoile moyenne parmi les milliards d’étoiles de notre Galaxie tout aussi banale elle même parmi les milliards d’étoiles de l’univers.

C’est ce que nous allons te raconter dans le sujet suivant : Le Soleil est une étoile.