Une session de formation PIXINSIGHT à la SAT

Samedi 4 octobre, c’est déroulée à l’observatoire une formation sur le logiciel PIXINSIGHT. Durant 3 heures, Pierre LE CAM (membre de l’AIP), qui utilise ce logiciel depuis plusieurs années, nous à montré les possibilités quasi infinies de ce soft.
PIXINSIGHT est un logiciel vraiment spécialisé dans traitement d’image, il ne peut pas être utilisé pour les acquisitions. Il est aujourd’hui, devenu LA référence dans la communauté internationale des astro-photographes. En France, ce logiciel est de plus en plus employé notamment grâce aux efforts fournis par l’association AIP (Astro Imaging Processing). A noter qu’à ce jour, 2 des membres de la SAT, ont adhéré à cette association et à n’en pas douter, d’autres vont s’y inscrire rapidement.
Cette association, à l’initiative de Nicolas OUTTERS, un des grands spécialistes de l’astro-photo en France organise de nombreux stages de formation entre autre sur ce logiciel. PIXINSIGHT est un logiciel développé spécifiquement pour l’astronomie qui tend à remplacer petit à petit PHOTOSHOP qui était très utilisé jusqu’à maintenant.
Après un passage en revue des différentes options du logiciel et de sa philosophie d’utilisation qui déroute un peu au début, Pierre nous a fait une démonstration en « live » du traitement d’une image. Le résultat est spectaculaire!
Beaucoup de questions dans notre petite assemblée en particulier sur l’intérêt de PIXINSIGHT par rapport à ses concurrents actuels du marché (payants ou gratuits).
Rendez-vous est pris pour rentrer un peu plus dans le logiciel en commençant par l’étape indispensable du pré-traitement.
L’assemblée, pas très nombreuse malheureusement n’a cependant pas regretté le déplacement!
JM LEBOS
modéré par: Xavier

Mise en station des deux coupoles

Mise en station : résultats
Je vous ai fait part d’une première séance de mise en station sur les montures des deux coupoles. La première séance a été complétée le vendredi suivant d’une deuxième séance qui a donné des résultats tout à fait intéressants. Nous avons constaté une absence de dérive nord-sud sur des durées de plusieurs dizaines de minutes voire plus. Mais pour faire éventuellement mieux, nous nous sommes heurtés aux limites du système de réglage, notamment en hauteur : grippage du chariot et jeu dans la vis de réglage. Il y a des solutions pour améliorer le système mais cela demande réflexion et dans l’état actuel des réglages nos besoins semblent satisfaits.
Nous avons pu procéder également à une première approche, assez parcellaire cependant, des erreurs périodiques de l’entraînement. Nos mesures ont porté sur une heure environ sur chaque entraînement et nous avons conclu que pour faire une vérification complète il vaudrait mieux attendre une saison où l’on peut commencer les mesures vers 18 heures et finir 3 heures et quelques plus tard. On attendra donc fin octobre et le changement d’heure pour oeuvrer. Vous trouverez ci-joint les images de graphes résultant de nos mesures. On pourra discuter de leur interprétation un de ces vendredis.
Pas de conclusions hâtives sur la turbulence sur le T406 car les mesures ont été effectuées avec un webcam qu’Astrosnap ne gérait que partiellement ; résultat les diodes associées à la webcam ne pouvaient pas être mises hors service et chauffaient de façon sensible le porte-oculaire.
Lorsque nous ferons les mesures d’erreurs périodiques nous vérifierons également si la mise en station n’a pas évolué. En effet d’ici fin octobre la pluie n’aura pas manqué de tomber et le sol de gonfler.
Michel MAGAT
Modéré par: Xavier