1er Prix pour une sphère armillaire, la mécanique céleste plébiscitée

Publié par hal9000 le

la S.A.T. vit en ce moment une période valorisante de par ses activités qui commencent à montrer de sérieux résultats. C’est déjà le cas actuellement avec notre ami et membre Patrick de Luca qui vient de participer à l’élaboration d’un article traitant de la géologie martienne dans le dernier numéro de « Astronomie Magazine ». Patrick de Luca qui est d’ailleurs à l’affiche des Nuits Astronomique de Touraine.

Mais là n’est pas le sujet de cet article. Portons notre regard sur le 52eme Salon du Ripault où se tient depuis le 30 Mars jusqu’au 6 Avril, une exposition réunissant des artistes de divers horizons. Vous pourrez retrouver à cette exposition Michel Doucet, membre de le S.A.T. depuis de nombreuses années, membre émérite ayant très largement contribué à forger l’image actuelle de la S.A.T.
salon_ripault_2014_01

 

Michel a de nouveau frappé fort cette année en exposant à l’occasion de ce salon une oeuvre d’art scientifique – c’est un concept dont lui seul a le secret – qui a déjà ravi tous les visiteurs ce week-end. Il ne s’est d’ailleurs pas contenté de bluffer le public avec sa création car le jury du salon lui a aussi décerné le 1er prix. Amplement mérité, ce prix récompense 3 années d’élaborations, de calculs, de longues soirées, d’ajustements, faits à la fois de petites victoires mais aussi de périodes de réflexions sur ce qui semblaient sur le moment être des obstacles.

sphère_armillaire_Doucet_M

 

Petit rappel, qu’est-ce qu’une sphère armillaire? Une sphère armillaire, qui porte également le nom d’astrolabe est un outil scientifique et pédagogique avant d’être une oeuvre d’art, mais comme on peut le constater cela est nullement incompatible. Cet outil a donc pour fonction première d’expliquer la mécanique des mouvements apparents du soleil dans le ciel à n’importe quel moment de l’année et petit plus sur la sphère de l’ami Michel, n’importe où sur Terre. Plus largement, cela apporte également des explications sur la mécanique céleste tout au long de l’année. Une sphère armillaire est un outil d’une puissance insoupçonnable, on peut ainsi partir de n’importe quelle question et en déduire toute une réaction en chaîne des comportements du ciel céleste. Par exemple, vous souhaitez savoir dans quelle direction le soleil se lève à Moscou en décembre (soleil qui ne se lève pas rigoureusement tout le temps à l’Est contrairement aux croyances populaires), vous pourrez en déduire le temps d’ensoleillement, la durée des nuits, son élévation maximum, les constellations observables à cette époque de l’année etc. A l’inverse, vous voulez savoir combien de temps dure l’ensoleillement des pays se trouvant sur l’équateur en Juillet ou sur un tropique, vous pourrez en déduire toute une succession d’informations, sur la trajectoire du soleil, la position des pôles, celle des constellations du zodiaque, vous pourrez même apprendre que pour certains terriens le soleil se trouve au Nord quand il est midi chez eux, ou que dans d’autres pays le soleil se retrouve 2 fois par an pile à la verticale au dessus de leurs têtes, les termes équinoxe et solstice prennent grâce à cette sphère une explication limpide. Comme vous le voyez, cet instrument vieux d’environ 2500 ans est un outil fournissant une richesse insoupçonnée d’information, le plus incroyable dans tout çà c’est que la sphère ne se trompe jamais, c’est en quelque sorte une « sphère de vérité ».

sphere_armillaire_demonstration

Bravo encore Michel ton prix et le succès que tu rencontres sont amplement mérités, ta réalisation enchante les visiteurs et nous émerveille.

Vous pouvez rencontrer Michel qui sera tous les soirs vers 17h au salon d’exposition. Pour ceux qui ne pourront s’y rendre pendant l’ouverture, sachez que Michel intervient dans le cadre des Nuits Astronomiques de Touraine avec sa sphère. Il sera egalement présent au salon des jeunes inventeurs de Monts du 31 Mai au 1er Juin.

Pour finir, sachez que vous pouvez télécharger librement dans notre section téléchargement (accès aux inscrits et aux membres) une petite animation 3D reprenant tres succinctement le principe de l’astrolabe et ne simule que la course du soleil (et accessoirement la Lune) , vous devrez également installer le module « adobe air » pour lancer l’application. Cependant, rien ne vaut la mécanique céleste expliquée sur une sphère armillaire, je vous invite donc très fortement a rencontrer Michel et son incroyable création.

Catégories : Vie du club

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.